Édition du Calvados                                                                                                                                                                                                                                   Édition du 09 Février 2020

UN SIÈCLE D'HISTOIRE du CALVADOS 

Eun syielle d'histouère d'Calvados

 

JOURNAL DES ÈVÉNEMENTS, BRUITS ET NOUVELLES DU CALVADOS

 

Abonnements du Calvados


 Un année, 5 fr. - Six mois, 3 fr. - Trois mois, 2 fr. 

les abonnements se paient d'avance et partent du 

1er et du 16 de chaque mois. 

 

 Prix du numéro : 10 Centimes

 

ANNONCES ET RÈCLAMES

 

ANNONCES : la ligne, 25 et 35 cent.- RÉCLAMES : la ligne, 50 et 75 cent.- NOUVELLES LOCALES : la ligne, 1 et 1,50 

Il ne sera publié aucune annonce au-dessous de 2 fr. - Les insertions se paient d'avance


SIÈGE CENTRAL DU SITE A BERNIERES-sur-MER, — Les lettres non affranchies sont rigoureusement refusées 

CONTACT :         F

Abonnements hors du Calvados


 Un année, 6 fr. - Six mois, 3,50 fr. - Trois mois, 2,50 fr. 

les abonnements se paient d'avance et partent du 

1er et du 16 de chaque mois. 

 

 Prix du numéro : 10 Centimes

 

VILLES ET VILLAGES DU CALVADOS

Calvados_carte.jpg (154752 octets)Novembre 1789   -   Les limites respectives desdits départements sont les paroisses.   -   Il a été définitivement arrêter entre Messieurs les députés du département de Caen et d'Alençon que les limites respectives desdits départements sont les paroisses dont le détail suit, lesquelles feront partie du département de Caen :  Le Petit et le grand Treiuttemer (Truttemer-le-Grand) ; Bernière (Bernières-le-Patry) ; Ruilly (Rully) ; Vassi (Vassy) ; St Germain du Crissous (St Germain du Crioult) ; Condé-sur-Noireau ; St Christophe ; Ouilly ; Les Esles Bardel (Les Iles Bardel) ; Fourneaux ; Cordey (Corday) ; Vignards (Vignats) ; Fourche (Fourches) ; le Marais ; la Chapelle Chouquet (la Chapelle Souquet) ; Grandmenil (Grandmesnil) ; Garnetot ; St Geneviève ;  St Germain de Mongommery (St Germain de Montgommery) ; et la Halle Bourdière (commune de familly) de sorte qu’au delà desdites paroisses du côté du département d’Alençon, celui de Caen ne pourra réclamer aucune partie du territoire, mais il est entendu que les deux regards font partie de celui de Caen. Fait et arrêté ledit jour et an. Signé le Cte Louis de Vassy et Belzais de Courmenil.  (Source : Archives Nationales)

 

Mars 1938   -   La mer ronge le littoral.   -   Au cours de sa dernière réunion, le Conseil municipal de Cricquebœuf a pris la résolution suivante : Le Conseil municipal de Cricquebœuf, considérant les dégâts importants causés par la mer sur le rivage de la commune, dégâts qui ont amené la destruction de plusieurs habitations et menacent de nombreuses autres villas. (source le M. du C)   La suite.  

BERNIERES-SUR-MER

Septembre 1867   -   Une visite.   -   M. le comte de Quast, inspecteur général des monuments du royaume de Prusse, a passé près d'une semaine dans le Calvados.

Il a visité successivement Falaise, Saint-Pierre-sur-Dives et plusieurs églises rurales de la contrée. À Caen, il a vu avec le plus grand intérêt nos églises de l'Abbaye, de la Trinité et de Saint-Pierre, et dans l'arrondissement celles de Bernières, Langrune, Thaon, etc..., les châteaux de Lasson et de Fontaine-Henry. Enfin, à Bayeux, M. Lambert lui a fait voir la cloche de Fontenailles, la Tapisserie et la cathédrale.  

 

Novembre 1930   -   Les méfaits de la tempête.  -   Au cours de la nuit de jeudi un vendredi, un violent coup de mer à entre Bernières et Courseulles, endommagé la ligne de Caen à cette dernière localité. Par mesure de prudence, le trafic a été interrompu sur la section de la loi que détériora le flot.

Entre Bernières et Courseulles le service des voyageurs a été assuré par autobus. 

 

Août 1931  -  Travaux de défense du littoral.  -  Commune de Bernières. Le syndicat de Rive-Plage a terminé la construction d'une digue en béton armé sur 1 080 m. de longueur. 

Ce syndicat va construire deux épis en ciment armé. La commune de Bernières se proposé de prolonger la digue du syndicat de Rive-Plage sur une longueur de 290 mètres.  (source le M. du C)  La suite...  


LANGRUNE-SUR-MER

Octobre 1867   -   L'orage du 3 octobre.   -   Nous apprenons que sur toutes les côtes du Calvados, la mer a été terrible, pendant toute la durée de cet orage dont tant de communes ont eu à souffrir.

Les vagues, soulevées comme par une force invisible, s'élevaient à de gigantesques hauteurs, et venaient battre la grève avec fureur.

Aucun accident, que nous sachions, du moins, n'est heureusement à déplorer de ce côté.

 

Juin 1868   -   Une arrestation.    -   Mardi la nuit, les gendarmes de Douvres ont amené à Caen, dans une voiture, le nommé Georges Christ, demeurant à Langrune. Cet homme, qui est fou furieux, avait été arrêté à Ouistreham.

 

Février 1901  -   Froid et neige  -  Le thermomètre redescend à moins 14° : Caen fête le Mardi-gras sous la neige. Le lendemain, verglas généralisé.

 

Septembre 1903   -  La tempête.  -  De nombreuses cabines sont culbutées  ou enlevées par une tempête sur toute la côte : une centaine rien qu'à Saint-Aubin, plus une trentaine d'autres emportées par la mer et retrouvées à Langrune. Le vent a dépassé les 150 km/h.

 

Janvier 1904  -  Élection du maire.  -  M. Alexandre Cauvin, a été élu maire, en remplacement de M. de Lamolère, démissionnaire.   

 

Avril 1904  -  L'hôtel du Petit Paradis.  -  Nous sommes en mesure d'affirmer que l'hôtel du Petit Paradis, si apprécié de tous les étrangers et habitués du littoral, ouvrira ses portes très prochainement.    La suite ..........

 

                          

                   compteur gratuit