Le DÉSERT

Canton de Vassy

Les habitants de Le Désert sont appelés les Désertois et les Désertoises.

Juin 1866   -   Un accident.   -   Un des premiers jours de la semaine dernière, la femme Lechevalier, de la commune du Désert, canton de Vassy, âgée de 25 ans, mariée depuis trois ans et mère de deux enfants, fut blessée par un taureau qui la terrassa et la laissa comme morte.

Revenue à connaissance, elle rentra chez elle et voulut, malgré ses conclusions et les douleurs quelle éprouvait, continuer sa besogne comme d'habitude. Vendredi matin, elle fut encore soigner ses bestiaux, mais en rentrant dans sa maison elle tomba morte sur le seuil de la porte.

Cette mort devrait bien servir de leçon aux personnes à qui il arrive des chutes et des accidents d'une nature quelconque, et les engager à appeler aussitôt une personne de l'art. Une saignée, des sangsues, des vulneraires donnés à temps, préviennent souvent les suites fâcheuses qui peuvent souvent en résulter.  

Mai 1874   -   Mort Accidentelle.  -  Vendredi, le sieur Victor Lepetit, propriétaire d'étalons au Désert, canton de Vassy, faisait saillir des juments. Le cheval qu'il conduisait sa cabra et lui lança un coup de pied dans le côté gauche. Transporté aussitôt chez le sieur Lepesteur, fermier, on lut prodigua les soins les plus empressés, mais il ne tarda pas à succomber.  

 

Juillet 1874   -   Découverte d’un cadavre.  -  On a trouvé sur un champ de la commune du Désert, un cadavre réduit à l'état de squelette. Quelques fragments de vêtements ont permis de reconnaître que ces restes étaient ceux de la femme Heuzé, âgée de 70 ans, mendiante et idiote, domiciliée à la Graverie. Depuis plus de trois mois, cette femme couchait en plein air, craignant, disait-elle, d'être surprise dans une habitation et conduite à l'hospice de Vire. La mort remonte à 40 jours environ.  

 

Avril 1879  -  Demande de subvention.  -  Le Conseil général, considérant que les demandes de subvention sur les fonds de l'État, pour travaux aux églises et aux presbytères, a été établi conformément à l'article 2 de la loi du 10 août 1871, en tenant compte de l'urgence de ces travaux, ainsi que des charges et des ressources des communes. Prie M. le Ministre de vouloir bien accorder aux communes les subventions demandées pour travaux aux églises et aux presbytères, à Le Désert, travaux au presbytère. Montant de la dépense 3 000 fr. déficit : 1 240 fr.  

 

Avril 1879  -  Répartition de secours pour les bâtiments communaux.  -  Le Conseil répartit entre les communes inscrites ci-après une somme de 13 130 fr. à prélever sur le crédit de- 15 000 fr. porté au budget de 1879 sous le titre : Subvention pour acquisitions, travaux et réparations d'églises, mairies et autres édifices communaux. Désert (Le), travaux au presbytère, 150 fr.

 

Octobre 1879   -  Secours aux communes.  -  Les secours ci-après ont été accordés à diverses communes du département : Bonnebosq, reconstruction de l'église, 30 000 fr. -  Montchamp, achat de mobilier d'église, 300 fr.  -  Beaumesnil, travaux à l'église, 450 fr.  -  Saint-Vigor-des-Mézeréts, travaux au pont, 4 500 fr.  -  Le Désert, travaux au pont, 1 000 fr.  -  Ouilly-du-Houley, travaux à l'église, 500 fr.  -  Saint-Martin-de-Sallen, construction d'une école de filles, 3 000 fr.  -  Cheux, construction d'une école de garçons, 750fr.  -  May, construction d'une école de filles, 2 000 fr.  -  Victot-Pontfol, construction d'une école mixte, 4 000 fr.  

 

Mai 1890  -  Les effets de la foudre.  -  Dans notre dernier numéro, nous disions que le tonnerre avait tué deux hommes à St-Laurent-du-Mont et une vache à Lébizey. Il a fait encore d'autres ravages à la ferme du Désert, près de Condé, et y a tué cinq bestiaux, trois vaches, un veau et un taureau, appartenant au sieur Cyr, qui exploite cette ferme. Un sixième animal, une vache, a été aussi atteinte par la foudre, mais assez peu grièvement, et l'on a l'espoir de la sauver. La perte, 1 645 fr.

Un cheval appartenant au sieur Giffard, cultivateur à Escoville, a été tué par la foudre. Il était assuré. Trois personnes, à l'abri dans un hangar, ont éprouvé une violente secousse. 

Dernièrement, à Louvières (Orne), pendant la grand'messe, la foudre est tombée sur la flèche du clocher et a troué la toiture du chœur de l'église, ayant rencontré un fil de fer auquel est suspendu un lustre placé au-dessus des chantres, la foudre l'a suivi pour aller tomber sur un jeune homme de 25 ans, qui chantait la messe pour la première fois. La foudre l'a frappé sur l'épaule gauche, et, après avoir mis ses habits en lambeaux, est descendue sur lui par la jambe droite, a fendu son pantalon, fait sauter sa bottine, qui a été aussi réduite en lambeaux, brisé le tabouret qui se trouvait sous lui et l'a renversé à terre grièvement blessé. Un second chantre a été culbuté, les deux autres ont été projetés de côté et d'autre, mais sans accident. Un clerc qui était à genoux sur la marche de l'autel était blessé par la commotion, tandis que le cierge pascal qui se trouvait derrière lui était réduit en miettes. Une panique épouvantable s'est déclarée dans l'église, plusieurs personnes ont été contusionnées à la sortie, tant chacun se pressait de filer. Les dégâts sont évalués à 25 000 fr.  

 

Janvier 1895  -  Le déplacement des marché.   -  Le conseil d'Etat vient de décider qu'en cas de déplacement d'un marché on doit réduire la contribution foncière imposée aux propriétaires du quartier où il était situé. (source B. N.)

 

Février 1895  -  Noyée dans son puits.  -  La femme Lepesteur, 54 ans, du Désert, est tombée dans son puits en regardant si une poule qu'elle avait perdue ne s'y était pas noyée. Quand on a retiré la pauvre femme, elle était morte. (source B. N.)

 

Octobre 1916  -  Vaches méchantes.  -  Au Désert, canton de Vassy, des vaches à Mme Léger, excitées par la présence d'un chien dans l'herbage, se jetèrent sur la domestique, Mme Germaine Delarue, 19 ans, qui venait les traire, et lui donnèrent de violents coups de cornes. La jeune fille put heureusement leur échapper, en se glissant sous la barrière. Elle porte de nombreuses contusions et a été assez grièvement blessée à la figure. Son état n'inspire pas d'inquiétudes.

 

Juin 1925  -  Incendie.  -  Un incendie dont les causes sont jusqu'alors inconnues s'est claré dans la nuit du 20 au 21 courant, dans un bâtiment faisant partie du château du Désert appartenant à M. Huiliard, d'Aigneaux. Les pertes en bâtiment et en mobilier s'élèveraient à 15.000 fr. environ.  

 

Mai 1937  -  Une servante est victime d’une odieuse agression.  -  Vers 6 heures du matin, une servante de ferme, Mlle Yana Mikuler 30 ans, de nationalité yougoslave, était occupée à traire dans un herbage lorsqu'elle fut soudainement attaquée par un individu, qui, malgré sa défense désespérée, parvint à abuser d'elle. 

Il s'agirait d'un certain Camille Lecomte, 27 ans, ouvrier agricole. Lecomte, qui est connu pour sa répugnante moralité, reconnaît avoir assailli la servante alors qu'il était ivre, mais affirme qu'il n'est pas parvenu à ses fins. (source M. du C.)

 

Janvier 1947  -  La mort d’un enfant.     Mme Vve Joseph Thouroude, cultivatrice au Désert a découvert à proximité d’une écurie le corps de son jeune commis, Maurice Asselot, 14 ans, atteint d’une grave blessure à la tête. Malgré les soins dont il fut l’objet, l’enfant est décédé dans la soirée. On pense qu’il a été atteint d’un coup de pied de cheval. (Source B.-L.)

Canton de Bény.  -  Bocage  -  Château de Le Désert

Commentaires et informations  :  Facebook @